Voyons la vérité en face : Les Canadiennes et les Canadiens ont besoin d’un nouveau gouvernement avec le courage de s’attaquer de front à la récession.

Les travailleuses et travailleurs canadiens ont besoin d’un nouveau gouvernement avec le courage de s’attaquer de front à la récession et de donner à l’économie une nouvelle direction, a déclaré le dirigeant de la centrale syndicale nationale.

« Personne ne devrait s’étonner de la situation actuelle, et pourtant le gouvernement conservateur refuse de reconnaître ce que les travailleuses et travailleurs canadiens et leurs familles savent depuis des mois : investir dans les gens et dans leurs communautés, pas seulement dans l’extraction des ressources, constitue le meilleur choix pour les Canadiennes et Canadiens et pour l’économie », a indiqué M. Yussuff, président du CTC.

« Confronté à la dure réalité, le gouvernement semble avoir pour seule réponse la dénégation, changeant sa propre définition de ce qu’est une récession, et les Canadiennes et Canadiens ne se contenteront pas de cette explication », a-t-il ajouté.

M. Yussuff a déclaré que les prochaines élections fédérales sont l’occasion de faire de véritables changements.

Il est clair que l’économie a maintenant besoin d’un gouvernement qui a le courage de s’attaquer de front à la récession en relançant la croissance, augmentant la confiance des entreprises, dynamisant l’investissement, stimulant l’emploi et rétablissant l’espoir en l’avenir pour les travailleurs et leurs familles », a précisé M. Yussuff.

Les syndicats canadiens ont établi un plan de création d’emplois et de relance économique qui comprend la transition vers une économie plus respectueuse de l’environnement grâce à des investissements dans des infrastructures, comme le transport en commun.

Les syndicats réclament également un gouvernement qui créera enfin un programme national de service de garde d’enfants afin d’aider les travailleuses et travailleurs – surtout les femmes – à retourner au travail. Le Québec a fait montre que ce genre de programme est plus que rentable et permet de stimuler l’économie.

« Nous devons également commencer à admettre l’imminente crise des retraites en élisant un gouvernement qui aidera à éviter la pauvreté croissante chez les aînés par l’expansion du Régime de pensions du Canada », a dit M. Yussuff.

« L’heure est au changement, et je crois que les travailleuses et travailleurs canadiens exprimeront cette volonté de changement le 19 octobre », a-t-il ajouté.