Vous faites fausse route : Réaction du président du CTC aux compressions à Radio-Canada

OTTAWA – Le Congrès du travail du Canada (CTC)
partage le sentiment de choc et de consternation suite à l’annonce
d’importantes compressions par la Société Radio-Canada (SRC).
Réagissant à la nouvelle de la suppression de près de 1 500 emplois
dans les prochaines années ainsi que des services de
radio-télévision locaux, le président du CTC Hassan Yussuff a
pointé du doigt le gouvernement Harper.

« Supprimer l’équivalent de 25 % du personnel en réduisant le temps
d’antenne accordé aux nouvelles locales et la production interne
d’émissions met en péril la faculté que nous avons de faire
connaître la perspective canadienne. Les compressions annoncées
aujourd’hui illustrent une nouvelle fois la mauvaise direction que
poursuit un gouvernement avec un mauvais programme », déclare
Hassan Yussuff, qui estime le moment venu pour les gouvernements
d’investir dans l’avenir collectif de la population canadienne.
Cela est largement possible grâce au solide excédent budgétaire
déjà promis.

Le Congrès du travail du Canada, voix nationale du mouvement
syndical, représente 3,3 millions de travailleuses et travailleurs
canadiens. Le CTC réunit les syndicats nationaux et internationaux
du Canada, les fédérations provinciales et territoriales du travail
et 111 conseils du travail régionaux.