Un mot du président

DavidBlack188-400x_center_center

Nous célébrons en 2018 notre quatorzième année depuis la création de notre Syndicat national. À bien des égards, nous avons parcouru beaucoup de chemin depuis notre déclaration d’indépendance face au syndicat international en Floride, et pourtant, nous sommes toujours la même organisation depuis toutes ces années.

Nous avons récemment tenu notre conférence mi-mandat : une conférence éducative triennale, en remplacement du conseil national qui se rencontrait une fois par année. Nos trois conférences mi-mandat ont eu un grand succès auprès des représentants des sections locales venus de partout et qui se sont joint à nous à Ottawa en 2012, à Montréal en 2015 et à Victoria en 2018. Notre prochaine conférence mi-mandat aura lieu entre nos congrès de 2019 et 2022, soit en Saskatchewan, au Manitoba ou en Alberta. Surveillez l’annonce de l’endroit et des dates qui suivront l’année prochaine.

Notre prochain grand événement sera le congrès de 2019 à Gatineau, Québec, du 7 au 9 juin. Sa planification est en cours et nous espérons que vous pourrez être des nôtres! Nos derniers congrès ont eu lieu à travers tout le pays : Toronto en 2004, Québec en 2007, Whistler en 2010, Winnipeg en 2013 et Toronto en 2016.

Je suis fier que notre Syndicat national s’est affairé à faire du recrutement une priorité. Le fonds national de recrutement a financé ces efforts à travers le pays. L’année dernière, les subventions ont été augmentées afin de soutenir nos conseils et régions.

Notre croissance et notre sagesse se manifestent alors que nous atteignons « l’adolescence » en célébrant notre 14e année en juin 2018. Pour cette raison, notre dernier congrès national nous a semblé être le bon moment pour revoir nos statuts et notre structure. Notre exécutif national a dès lors entamé un processus de consultation. Nous avons formé un comité aviseur composé d’anciens dirigeants de notre syndicat, soit Simon Berlin, Liz Fong, Serge Cadieux, Jerri New, Colleen Malley et Andy Ross. Ce comité a offert ses conseils quant à l’orientation du Syndicat national et sa structure, le tout, soumis à la révision de l’exécutif national. Le comité exécutif national a aussi été assisté par un comité technique composé de notre conseiller juridique actuel, Pierrick Choinière-Lapointe et de son prédécesseur, Pierre Gingras.

Le processus de sensibilisation et de révision a débuté en 2017 avec l’envoi d’un sondage à toutes les sections locales et conseils. Le questionnaire les invitait à considérer quels changements devaient être apportés, y compris si la décentralisation et l’autonomie de notre Syndicat national devrait faire l’objet d’une révision.

Les résultats préliminaires de ce sondage ont été présentés à la conférence mi-mandat de février 2018, à Victoria. L’exécutif national tiendra compte de ce rapport et élaborera ses recommandations pour le congrès national de l’an prochain. Bien entendu, cela ne prive en rien les sections locales ou les conseils de leur droit d’apporter des commentaires ou suggestions au congrès national de Gatineau.

Je ne sais comment vous dire à quel point je suis fier d’être votre président national. J’étais présent en Floride lors de la naissance de notre Syndicat national et je suis très heureux de constater tout le travail que nous avons accompli à ce jour. Je suis impatient de voir où l’avenir mènera notre Syndicat national.

En toute solidarité,

David Black