Le syndicat COPE-SEPB appuie les travailleurs du STTP avec un prêt de 100 000 $

VANCOUVER, C.-B. – Le syndicat canadien des employées et employés professionnels et de bureau (COPE-SEPB), un syndicat national regroupant 47 sections locales et 34 000 membres de partout au Canada, a consenti un prêt pouvant atteindre 100 000 $ au Syndicat des travailleurs et des travailleuses des postes (STTP) en soutien à leur lutte contre l’imposition, par le gouvernement fédéral canadien, d’une loi inconstitutionnelle contraignant le retour au travail, laquelle réfrène non seulement leur droit fondamental à la grève, mais qui nuit grandement à leur capacité de négocier une convention collective juste avec Postes Canada.

« COPE-SEPB prend l’attaque contre les droits des travailleurs et travailleuses très au sérieux », a déclaré David Black, président du COPE-SEPB. « Nous appuyons les membres du STTP dans leur lutte contre la tentative du gouvernement fédéral de bafouer leurs droits constitutionnels. »

« En guise de solidarité, COPE-SEPB s’est engagé à consentir au STTP un prêt pouvant atteindre 100 000 $ selon leurs besoins des prochains jours et des prochaines semaines. Nous continuerons de chercher d’autres moyens d’aider le STTP dans sa lutte. » « Le geste que nous posons est à la hauteur de l’indignation que nous ressentons face à la violation d’un de nos droits fondamentaux », a déclaré Kateri Lefebvre, secrétaire-trésorière nationale du COPE-SEPB.