Le CTC demande au gouvernement fédéral de progresser plutôt que reculer dans le domaine de la sécurité des retraites

OTTAWA ? Hassan Yussuff, président du Congrès
du travail du Canada, affirme que le mouvement syndical canadien a
clairement et vigoureusement dit au gouvernement fédéral qu’il n’a
pas à encourager les employeurs à rompre leurs promesses quant aux
anciennes retraites et à réduire les retraites des aînés.

« Ne vous laissez pas duper par ce que dit le gouvernement au sujet
de cette initiative. Il ne s’agit de rien d’autre que d’attaquer
les régimes de retraite à prestations déterminées. Si le
gouvernement croit que le mouvement syndical va rester impassible
et laisser les employeurs déchirer les chèques de pensions des
retraités, il se trompe », a déclaré M. Yussuff.

M. Yussuff réagissait aux consultations menées par le gouvernement
fédéral relatives à un cadre pour la conversion des régimes de
retraite à prestations déterminées en régimes de retraite à
prestations cibles dans le secteur privé fédéral et les sociétés de
la Couronne. Le cadre proposé entraînerait une augmentation des
cotisations des travailleuses et travailleurs, qui toucheraient des
prestations inférieures et moins sûres. Il serait également
possible de réduire les prestations de retraite acquises pour
service passé, autrefois sûres, s’il y a une insuffisance de
capitalisation dans le régime. Mercredi, le ministère des Finances
a déclaré à la hâte la fin des consultations concernant
l’initiative.

M. Yussuff a ajouté : « Les régimes proposés par le gouvernement ne
partagent pas les risques; ils les déplacent vers les
travailleuses, les travailleurs et les retraités. Cela ne permettra
aucunement de remédier à la crise de la sécurité des retraites, et
ne fera qu’aggraver la situation. Imaginez des retraités de 75 ans
qui comptent tous les mois sur leur chèque de pension devant
réduire leur budget d’épicerie et baisser le thermostat parce qu’il
y a une insuffisance temporaire de capitalisation dans leur régime
de retraite. C’est bien de cela qu’il est question. »

Le CTC, ses affiliés et une multitude d’associations de retraités
ont critiqué l’initiative du gouvernement sur les prestations
ciblées. Le CTC a exhorté le gouvernement fédéral à retirer sa
proposition permettant aux employeurs de se soustraire des
promesses déjà faites aux travailleuses et travailleurs en matière
de retraite. En collaboration avec les affiliés, les spécialistes
en matière de pensions, les groupes de jeunes, les associations de
lutte contre la pauvreté et les associations de retraités, le CTC
exhorte le gouvernement fédéral à améliorer la sécurité des
retraites pour tous les Canadiens et Canadiennes en bonifiant le
Régime de pensions du Canada.

Le Congrès du travail du Canada, voix nationale du mouvement
syndical, représente 3,3 millions de travailleuses et travailleurs
canadiens. Le CTC réunit les syndicats nationaux et internationaux
du Canada, les fédérations provinciales et territoriales du travail
et 111 conseils du travail régionaux.