La campagne « Take Back the Power » Le 378 continue de faire barrière à la privatisation en C.-B.

C’est en 2001 que la section locale 378 du
Syndicat canadien des employées et employés professionnels et de
bureau (COPE 378) a d’abord lancé la lutte pour contrer la
privatisation de l’électricité par la campagne « Hands-Off Hydro »
(Ne touchez pas à Hydro) et la création de la coalition « Citizens
for Public Power » (Les citoyens pour l’électricité publique).
C’est la privatisation par la sous-traitance au géant Accenture des
emplois de 1 500 membres de COPE 378 de chez BC Hydro COPE 378 qui
a été l’élément déclencheur.

C’est maintenant la campagne Take Back the Power qui s’amorce pour
mettre en lumière les failles du programme énergétique de la
province. Cette campagne, la plus ambitieuse que la section locale
n’ait jamais lancée, et atteindra son apogée avec les élections
provinciales de 2009.

Parmi les directives du programme énergétique de la province, on
compte celle-ci : toute nouvelle source de production d’électricité
relèvera du secteur privé et exclut la BC Hydro.

Des nouveaux projets, nombreux sont ceux de
petite dimension ou des aménagements au fil de l’eau.
Malheureusement, le processus d’évaluation des impacts
environnementaux est faible, et les rivières et les cours d’eau
partout en Colombie-Britannique sont assaillis par des centaines de
demande de licence d’exploitation de la ressource. Certains projets
proposent l’érection de lignes de transport dans les parcs
provinciaux et au cœur d’habitats de poissons fragiles, tout en
tenant les collectivités avoisinantes loin du processus de prises
de décision.

La BC Hydro et nos ressources hydroélectriques sont en train d’être
livrées aux intérêts privés. Le gouvernement provincial a
grossièrement exagéré la demande de nouvelles sources d’énergie de
la Colombie-Britannique et ouvre à plein les vannes pour les
compagnies privées. Contrairement aux industries gazière et
pétrolifère, ces compagnies n’ont même pas à verser de redevances à
la Colombie-Britannique.

On est en train de transférer la BC Hydro et les ressources
publiques à des intérêts privés. Nous n’avons rien à y gagner, mais
tout à perdre.

Aidez-nous à protéger notre électricité, nos emplois et l’eau en
Colombie-Britannique. Prenez part au mouvement au www.publicpowerbc.ca