CTC – Une autre victoire pour les familles travailleuses: Le projet de loi du NPD sur la garde d’enfants franchit une étape importante

OTTAWA – Il y a lieu de
féliciter les députées et députés fédéraux qui ont, une fois de
plus, écouté les travailleurs et les travailleuses et rapproché un
autre important projet de loi d’initiative parlementaire de la
promulgation.

Le projet de loi C-303 sur la garde d’enfants déposé par le NPD
pose les bases d’un système national de services de garde d’enfants
qui reposerait sur des principes et comporterait la reddition de
comptes. Ce système assurerait un financement fiable aux provinces
sans négliger de respecter leur diversité. De plus, il garantirait
que les fonds publics réservés aux services de garde d’enfants
soient investis dans des garderies sans but lucratif.

« C’est un pas dans la bonne direction. Les
familles travailleuses comprennent des parents travailleurs et il
est indéniable que les services de garde fiables à prix abordable
sont un des facteurs qui distinguent l’emploi stable des formes
plus précaires de travail. Les enfants dont les parents doivent
travailler peuvent avoir les mêmes possibilités et le même départ
dans la vie que les autres », dit Barbara Byers, vice-présidente
exécutive du Congrès du travail du Canada.

Le mois dernier, les députées et députés fédéraux ont voté en
faveur du projet de loi C-257 en deuxième lecture devant un comité
parlementaire après que des travailleurs et travailleuses de
l’ensemble du Canada ont indiqué qu’ils voulaient qu’il soit
adopté. Le projet de loi amenderait le Code canadien du travail en
interdisant le recours aux briseurs de grève (travailleurs et
travailleuses de remplacement) pendant des conflits de travail.

« Les travailleurs et les travailleuses
devraient communiquer avec leur députée ou député fédéral pour
l’inciter à appuyer ce projet de loi. Ils devraient leur
téléphoner, leur faire parvenir une lettre ou rendre une visite
rapide à son bureau de circonscription. Les députés et députées de
l’opposition doivent savoir ce qui importe à leurs commettants et
commettantes. Les députés et députées du parti au pouvoir doivent
savoir que leurs commettants et commettantes n’approuvent pas le
“plan” des Conservateurs en matière de services de garde d’enfants,
selon Ken Georgetti, président du Congrès du travail du Canada.

L’obtention de services de garde de qualité à un prix abordable
est une priorité pour le mouvement syndical parce qu’elle est une
priorité pour les travailleurs et travailleuses et leurs familles.
Il est possible de faire progresser le projet de loi C-303 au-delà
de la phase du comité et jusqu’à l’approbation finale au Parlement
si les gens le veulent vraiment (et que leurs représentantes et
représentants élus les écoutent), particulièrement si le
gouvernement est minoritaire.