CONFÉRENCE MI-MANDAT

Nouvelle

CONFÉRENCE MI-MANDAT

C’est sous le thème « Solidaires depuis 10 ans déjà » que
plus de deux cents délégués se sont réunis à Montréal les 6 et 7
février 2015 pour la deuxième conférence mi-mandat du COPE SEPB.

Les délégués venus de toutes les régions du Canada se sont vu
remettre le livre COPE SEPB né aux États-Unis,
l’histoire de notre Syndicat
canadien
, créé en juin 2004. L’auteur Philippe Bélisle y
résume bien la naissance et l’historique de notre Syndicat autonome
canadien.

Des conférenciers de renom se sont joints à nous afin de souligner
l’événement. Le premier conférencier, Serge Cadieux, secrétaire
général de la FTQ et un des principaux acteurs de la création de
notre Syndicat canadien, a discouru sur l’importance de battre les
conservateurs lors des prochaines élections fédérales.

Deuxième à prendre la parole parmi nos invités, Alexandre
Boulerice, député NPD de Rosemont-Petite-Patrie, a rappelé à tous
la place de la famille et de la classe moyenne dans la joute
politique.

Ensuite, Barbara Byers, secrétaire-trésorière
du Conseil du travail du Canada (CTC) et amie de notre syndicat, a
partagé son expérience personnelle l’ayant menée au CTC,
encourageant ainsi les femmes à persister dans le mouvement
syndical.

Notre dernière invitée, Dawn Harvard, vice-présidente de
l’Association des femmes autochtones du Canada, a su captiver les
délégués en rendant un vibrant témoignage sur la réalité des femmes
autochtones du Canada, notamment les disparitions de femmes
survenues dans cette communauté.

Les délégués ont de plus échangé en atelier sur les thèmes:

  • notre rôle comme mouvement syndical lors des prochaines
    élections fédérales; et
  • les moyens nécessaires aux groupes d’équité afin de prendre
    leur place sur la scène politique et fassent valoir leur point de
    vue.

Nous avons donc eu une conférence mi-mandat à la hauteur des
attentes de tous les délégués, riche en contenu et en échanges. Ce
fut l’occasion de faire le rappel historique de nos 10 ans
d’existence et d’établir un mandat clair et unanime afin
d’accentuer notre marche vers l’équité pour tous et, comme l’a
mentionné notre président Simon Berlin, « en 2015, démontrons au
reste du monde non seulement que Harper se doit de partir, mais
qu’il est maintenant chose du passé. Travaillons ensemble pour y
parvenir. »

Syndicalement

Album
photo 1


Album
photo 2


Album
photo 3


Album
photo 4