Appel à l’action partout au Canada en appui au personnel de Tim Hortons le 19 janvier

Consœurs et confrères,

Au cours des deux dernières semaines, des millions de Canadiennes et de Canadiens ont exprimé leur mécontentement et dégoût quant aux mesures de représailles employées par plusieurs propriétaires de franchise Tim Hortons en Ontario contre leur personnel.

La décision de réduire les avantages des assurances collectives santé, de supprimer les pauses payées, de réduire la prime pour poste de nuit, de dorénavant faire payer les uniformes, d’interdire le versement de pourboires aux travailleurs et d’annuler les privilèges montre le genre de mesures que ces mauvais patrons ont prises pour punir leur personnel pour l’augmentation récente du salaire minimum en Ontario, qui est passé de 11,60 $ à 14 $ l’heure
le 1er janvier 2018.

Le 9 janvier, le président de la Fédération du travail de l’Ontario, Chris Buckley, a envoyé une lettre ouverte
(en anglais seulement) au président de la chaîne Tim Hortons et PDG de Restaurant Brands International Inc. (RBI), Daniel Schwartz, lui demandant de prendre des mesures immédiates pour annuler les décisions qui punissent ces travailleuses et travailleurs.

Le lendemain, la Fédération du travail de l’Ontario, en partenariat avec le mouvement pour un salaire minimum de 15 $ et l’équité, les conseils du travail, des militantes et militants et des Canadiens intéressés, a lancé une journée d’action d’urgence contre les 17 établissements Tim Hortons partout en Ontario.

À ce jour, ni le PDG de RBI Inc., Daniel Schwartz, ni le siège social de Tim Hortons ou ses franchisés n’ont répondu de manière appropriée à notre demande de rencontre ou ne sont intervenus pour annuler la décision de réduire le nombre d’heures de travail, les avantages sociaux et les pauses payées de leur personnel de première ligne.

Pour cette raison, le mouvement pour un salaire minimum de 15 $ et l’équité, la FTO et le Congrès du travail du Canada intensifient leurs efforts en appelant à une pleine journée d’action pancanadienne contre la société mère de Tim Hortons – Restaurant Brands International Inc. (RBI).


La journée d’action pancanadienne
 en appui au personnel de Tim Hortons aura lieu le vendredi 19 janvier 2018.

Nous demandons à toutes les fédérations du travail provinciales et territoriales, ainsi qu’aux affiliés, conseils du travail, militantes et militants, étudiantes et étudiants et personnes retraitées, de se joindre à nous pour cette campagne pour le travail décent.

Notre travail consiste à nous assurer que tous les travailleurs et travailleuses soient traités équitablement, de façon décente et respectueuse.


Passez à l’action :

1.     Organisez une action le 19 janvier! Encouragez les affiliés, les conseils du travail, les militantes et militants, les personnes retraitées et les étudiantes et étudiants à se joindre aux partenaires communautaires (comme le mouvement pour le salaire minimum à 15 $ et l’équité), aux militants dans la lutte contre la pauvreté et à des clients concernés en organisant une séance d’information dans les établissements Tim Hortons dans vos collectivités.
Ces séances d’information ou piquets de solidarité peuvent durer de 30 minutes à une heure et servent à informer le public et les propriétaires d’entreprise que le mouvement syndical appuie la lutte de tous les travailleurs et travailleuses précaires et vulnérables.

            Assurez-vous d’informer les médias locaux de l’événement et de la raison pour laquelle vous
appuyer les travailleuses et travailleurs de Tim Hortons!

2.     Partagez le « feuillet d’information » ci-joint avec les personnes dans vos réseaux et encouragez-les à le distribuer aux clients pendant les actions planifiées dans votre collectivité.

3.     Signez la pétition adressée à Daniel Schwartz (en anglais seulement), PDG de Restaurant Brands International Inc. (RBI) (société mère de Tim Hortons). Faites circuler cette information par le biais des listes de distribution électronique et comptes de médias sociaux de votre organisation.

4.     Appuyez les travailleuses et travailleurs de Tim Hortons en :

1.     Envoyant un courriel directement à Tim Hortons en visitant www.15andFairness.org 

2.     Appelant Tim Hortons au 905-845-6511.

3.     Réseaux sociaux – envoyez un tweet @TimHortons et assurez-vous d’utiliser les mots-clics : #TimHortons #AppuyonslepersonnelTimHortons, #15etéquité #CTC, #FTO et votre propre syndicat, fédération du travail ou conseil du travail.

4.     Faisant circuler le meme ci-joint dans vos réseaux sociaux.

Remarque : Nous ne demandons pas le boycottage complet de Tim Hortons. Nous espérons plutôt faire pression sur RBI Inc., la société mère de Tim Hortons, à agir comme il se doit et à revenir sur sa décision de punir son personnel pour avoir obtenu une augmentation de salaire prévue par la loi.

On constate un mouvement de soutien dans les collectivités partout au Canada. Les Canadiennes et Canadiens se sont réveillés et ont pris conscience de la situation – chaque employé, en particulier ceux qui sont continuellement défavorisés par des modèles d’affaires fondés sur l’exploitation, méritent mieux et méritent la protection d’un syndicat.

Veuillez vous joindre à nous en envoyant un message clair aux grandes entreprises, comme Tim Hortons, et à tous les employeurs déterminés à pénaliser les travailleuses et travailleurs. Nous appuyons les travailleuses et travailleurs de Tim Hortons!

En toute solidarité,

CHRIS BUCKLEY, Président, Fédération du travail de l’Ontario                                                               

HASSAN YUSSUFF, Président, Congrès du travail du Canada